Maison du Coeur-de-Lion

Forum de la Maison du Coeur-de-Lion, guilde militaire et commerçante JdR sur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Complots familiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Complots familiaux   Mar 4 Déc 2012 - 14:49

Ethan Lionheart avait vogué comme dans un rêve depuis deux jours. D'abord il avait reçu ces personnages pour le moins louche, et il ne les avait pas cru, mais avait fait comme si pour éviter la confrontation et se débarrasser d'eux rapidement. Le Commandant insistait pour mettre son cousin Tytos à mort tout de suite, sans attendre d'autre confirmation de cette énorme blague... son cousin un traître ? Sa propre famille fomentant un complot contre lui ? Quelle blague ! Impossible ! Elisabeth s'était bien montrée bravache, insolente et insultante à plus d'une reprise, mais c'était une vieille fille aigri, et il avait plus pitié d'elle qu'il ne lui en voulait. Non, il n'y avait pas de vrai traître au sein de la famille Lionheart. Les Lionheart ne se battraient pas contre des Lionheart. Jamais. C'était impossible.

Et pourtant, Lord Vivebrume était arrivé en colère, avait demandé si cette lettre idiote était une blague... et Ethan avait été forcé de se rendre à l'évidence : ce n'était pas un rêve. Pas un mensonge. Pas une blague. Mais bien une trahison. De la pire espèce. Alors, à contre cœur, et plus pâle qu'un linge, il avait donné l'ordre au Commandant Paiev d'arrêter et d'exécuter son cousin sur le champs. Ce qu'elle s'était empressé de partir faire au galop, traversant la moitié du pays dans la nuit pour arriver à l'aube au domaine Castelrouge.

Ethan, écœuré, était allé boire pour oublier. Boire jusqu'à tomber à la renverse... et puis un cri l'avait éveillé. Non, deux cri. Deux cri suraigus et braillards. Des cris d'enfants. Oui, d'enfants ! Il sortit de son bureau et se précipita dans la chambre de son épouse pour voir ses deux enfants, ses magnifiques jumeaux, qui venaient de naître. Voilà qu'il était père à présent. Il avait été clochard, mendiant, bandit, espion, assassin, mercenaire, chef de guerre, petit lord, grand seigneur... mais aucun de ces titres ne voulait rien dire, en comparaison du bonheur qu'il ressentait à présent. Il était père. Ce titre valait tous les autres titres du monde. On appela l'aîné -de quelques secondes seulement, les enfants étant jumeaux- Arthur, et le second Erwan. Ce dernier avait le pied gauche déformé, et boiterait sans doute une bonne partie de sa vie le temps d'être ré-éduqué, à moins d'un miracle. Mais qu'importe ? Lui avait bien une jambe mécanique, alors que voulait dire un pied légèrement enflé et tordu ? Rien. Rien du tout. Ses enfants étaient la, bien la, et rien n'aurait pu gâcher la joie d'Ethan à ce moment la.

Puis il avait reçu les rapports de l'attaque sur le domaine castelrouge... Lady Morgane morte, Tytos enfui et disparu dans la nuit, Lamia ramenée au fort pour y être interrogée. Ethan ne put s'empêcher de commencer par sourire lorsqu'il apprit que son cousin s'était enfui. C'était un lion, un vrai, qui pouvait se targuer de l'arrêter ? Puis il jeta un coup d’œil au berceau, et perdit son sourire instantanément. Un vrai lion oui. Et ce lion tenterait, sans aucun doute, de dévorer ces enfants pour régner en maître, s'il parvenait à remettre le pied en Lordaeron. Non. Cela n'arriverait pas. Jamais.

Arthur et Erwan vivraient, coûte que coûte.

.....................................................................................................................................................................................................

Lady Lamia Lionheart était pétrifiée. Ou plutôt, non... les gens pétrifiés avaient tendance à se raidir douloureusement... elle, tout au contraire, avait les jambes en coton, les paupières lourdes, les lèvres tremblantes, les bras ballants, et l'estomac tellement noué et tiré en tout sens à l'intérieur d'elle qu'il lui semblait ne plus avoir qu'un tas de bouillie sanguinolente en guise d'appareil digestif. Son jumeaux, son amour, son seul amour, son frère Tytos l'avait abandonné aux mains de ses ennemis en lui riant au nez. Elle ne comprenait pas. Elle avait toujours été la plus intelligente et cultivée des deux, mais cette fois ci elle ne comprenait pas. Rien ne justifiait un tel comportement de la part de son frère adoré.... elle avait trempé dans la confidence concernant le complot, elle avait satisfaits tous ses désirs charnels sans oublier de prélever sa part de plaisir, elle avait pratiqué les magies les plus noires sans ciller pour lui... et il la remerciait en la laissant à la merci du Commandant Paiev, que tout le monde connaissait plus volontiers sous le sobriquet de "La Barbare", et de Cederwynn Delabruine, qui bien que d'un rang moindre dans l'Armée du Lion jouissait tout de même d'une solide réputation de folle furieuse enclin à toutes sortes de massacres violents. Il était notoire que lorsqu'Ethan Lionheart devait soumettre quelqu'un à la question, il faisait systématiquement appel à Delabruine, qui adorait ça.

On l'avait ramenée au Fort du Lion sans qu'elle opposât de résistance, de toute façon incapable de faire quoi que ce soit d'autre que pleurer en silence. Puis elle s'était attendu à être conduite dans une geôle sombre, froide et humide dans les souterrains de la citadelle, loin sous le sol du Fort... mais non. On l'avait simplement enfermée à double tour dans une grande chambre. Elle ne comprenait pas pourquoi ils souhaitaient la torturer ici. Elle allait forcément être torturée, elle en savait trop long pour que ce soit ignorée. Elle en savait trop pour qu'on la laisse tranquille. Et quand elle aurait tout avoué, on l'exécuterait pour inceste, magie noire et trahison. Mais elle ne comprenait pas pourquoi ils tenaient à tâcher les draps et les tapis avec son sang, au lieux de faire ça dans les caves. Plus que tout, elle craignait le rire dément de Delabruine, qui pouvait s'entendre résonner à toute heure de la nuit dans toute la citadelle aux larges couloirs... la folle ne s'arrêtait presque jamais pour dormir. Ou jamais longtemps en tout cas. Et chaque fois que ce rire furieux résonnait la jeune femme était certaine qu'il lui était destinée et que la foraine de Sombrelune approchait. A aucun moment elle ne put fermer l’œil, et l'attente fut interminable. Enfin, alors que l'aube arrivait enfin, on laissa entrer l'évêque dans la chambre avant de refermer derrière lui.

Juran Aubeciel était un homme timide, réservé, qui n'osait guère braver les colères de son maître. Ravi et honoré d'avoir été fait évêque du fort du Lion, il tentait de tenir son rôle de guérisseur et de conseiller au mieux, mais n'osait guère parler à Ethan en dehors de ses bons jours. Ou du moins c'est ce qu'imaginais Lamia à son sujet jusqu'à ce jour. Elle découvrit l'autre face du prêtre. Un visage qu'il réservait manifestement aux impies. L'homme doux dont elle croyait tout savoir après seulement deux brèves rencontres se révéla posséder une face dure, intransigeante et sévère pour ceux qui n'aimaient pas la lumière qui coulait dans ses veines en plus grande quantité que le sang. Il se montra froid, intraitable et il l'a jugea. Encore et encore, il en appela à la sainte lumière, et il la jugea pour ses crimes. Elle fut mutilée par la froideur sainte de ses paroles sacrées, incapable de protester face aux accusations portées par le prêtre rayonnant dans l'aube chatoyante qui passait par la fenêtre, et forcée de s'incliner et de ramper pour implorer le pardon, une fois que la Lumière l'eut brisée et eut achevée de la purifier en chassant toutes les ombres en elle. A la fin, il ne lui restait plus une once de magie. Le prêtre s'écarta vivement quand elle tenta de baiser ses chaussons de cuir en sanglotant pour implorer le pardon.

"Tu as déjà reçu le pardon, ma fille. Tu ne pratiqueras plus jamais la magie. Aucune sorte de magie. Lord Lionheart te donne l'ordre de plier le genou et de te soumettre à son autorité de chef de famille. Il t'ordonne de ne plus porter que du noir, en signe de deuil pour ta belle mère jusqu'à ton mariage. Il t'ordonne de te marier avec qui il le décidera et quand il le décidera, et sans omettre la moindre protestation. Enfin, il t'ordonne de ne plus oser paraître devant lui sans son un contre-ordre express, et il t'ordonne de rester silencieuse. Soit docile et tu obtiendras peut être le pardon des hommes, après celui de la Lumière."

Le prêtre sortit sans rien ajouter. Lamia avait perdu, en une soirée et une mâtinée, son frère jumeau et seul amour, sa magie, sa dignité et sa liberté. Brisée, elle se traîna jusqu'au lit de la grande chambre et s'enfouit sous les couvertures pour pleurer toutes les larmes de son corps et tenter d'oublier le supplice infligé par la Lumière toute puissante et son terrible serviteur vêtu de blanc et d'or.


................................................................................................................................................................................................................

Des affiches sont visible dans un peu toutes les villes de l'Alliance :

Citation :

ON RECHERCHE : Tytos FitzLionheart

Tytos FitzLionheart, fils bâtard de feu Lord Yvan Lionheart, a été reconnu coupable de :

-Trahison envers la Maison Lionheart, ordre affilié à l'Alliance et combattant les réprouvés en Lordaeron et le syndicat en Alterac.
-Complot contre sa propre famille.
-Préméditation d'assassinat à l'intention de Lord Ethan Lionheart de Castafol.
-Assassinat de sa belle-mère, Lady Morgane Lionheart de Castelrouge.
-Usurpation des titres de Seigneur du Domaine Castelrouge, de chevalier de la garde du Lion et de Baron des Twins Moutains.
-Usurpation d'identité, puisqu'il se présente comme Tytos Lionheart, en oubliant volontairement la mention de Fitz le désignant pourtant comme bâtard avéré.
-Appartenance avérée à un culte de la Légion Ardente affiliés aux nombreux ordres de ce genre présent dans les Tarides, en Kalimdor.
-Fuite face aux autorités compétentes à son arrestation envoyées à sa poursuite, et refus de comparaître devant la justice pour rendre compte de ses méfaits.
-Pacte avec des nains que l'on suppose être des sombrefers rebelles refusant l'autorité des Trois-Marteaux.

Une récompense de 500 pièces d'or sera offerte à qui le ramènera vif au fort du Lion pour qu'il soit jugé par Lord Ethan Lionheart et ses officiers.

Une récompense de 200 pièces d'or sera offerte à qui ramènera son cadavre encore chaud au fort du Lion pour qu'il soit identifié.

Une récompense de 100 pièces d'or sera offerte à qui ramènera sa tête au fort du Lion pour qu'elle trône au bout d'une pique sur les remparts.

Notez que la tête, ou le cadavre entier, doivent être reconnaissables et identifiables, sans quoi vous ne serez pas payés.
Revenir en haut Aller en bas
 
Complots familiaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Discussion] Combos autour des "Complots"
» Vote [Nyme & Annejline] Repas familiaux.
» [Nyme & Annejline] Repas familiaux.
» CR 18/02/2014 Love Letter / Complots / Carson City
» Jeux familiaux sur PS4 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison du Coeur-de-Lion :: La Maison du Coeur-de-Lion :: Récit du Fort-du-Lion-
Sauter vers: