Maison du Coeur-de-Lion

Forum de la Maison du Coeur-de-Lion, guilde militaire et commerçante JdR sur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un meneur ne se laisse pas tomber dans le doute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérémy Strabenolde

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 22/06/2013
Localisation : Alterac

MessageSujet: Un meneur ne se laisse pas tomber dans le doute   Mer 6 Nov 2013 - 14:30

William de Westowl a écrit:
A l'attention du Seigneur Armand Strabenolde,
Chevalier et Protecteur de Ballystone.

Seigneur:

Permettez-moi de vous transmettre cette lettre de façon à vous faire part d'un problème des plus urgents concernant la Baronnie de Westowl. En effet, un grave accident c'est produit, une mine de Fer c'est effondrée tuant plusieurs de mes concitoyens. Par dessus cela, certains problèmes ce passent au Mur que nous avons construit au niveau de la Vallée Impassable, en effet, plusieurs déplacements et autres disparitions d'hommes serait à déplorer. Mes citoyens réclament le retour de leur Baron, ils sont éccédés et éreintés avec l'hiver qui arrive. Donc j'espère que vous comprendrez pourquoi je ne peu rester parmi vous, je serais déjà loin quand vous lirez cette lettre. J'ai prit la " permission " de prendre un escorte avec moi car la route est longue et dangereuse, en effet, j'ai pris avec moi les miliciens de Hurlecor et les quelques renforts civils de manières à parfaire ce que j'ai commencé. Je ne m'en fais pas pour vous au sujet des hommes, je sais que le Duc D'Althain vous aidera du mieux qu'il le peut avec son armée.

Je vous souhaite à tous bonne chance pour ce qui vous attend par la suite, je vous aiderais du mieux que je le puisse d'aussi loin que je suis, je vous enverrais capes et denrées non-périssables, équipement et or si vous en faites la demande. Je reviendrais dès que je le pourrais.

Courage à vous, portez vous bien et faites attention, l'hiver peut être traître en Alterac.

Ps: Le Sergent Lanna Lochlin fera partie de l'escorte mais ses hommes resterons des votres.

Baron William de Westowl,
Seigneur de Hurlecor et Fidèle Résistant.
Armand se tenait la tête dans la paume de ses deux mains, assis sur la chaise face à son bureau, il gardait les yeux grands ouverts et relisait cette lettre jusqu'à la connaître par coeur.
William avait défié l'autorité du Régisseur de la Maison Lionheart, l'autorité donc de son suzerain. Il en avait trop fait en accusant ouvertement de Duc d'Althain, de prévoir son assassinat, et Armand le reconnaissait. Cette histoire ne serait pas terminée, ou au moins pas oubliée.

Il se leva et sorti de sa tente de quelques pas, il contemplait les hommes et les tentes. A peine soixante-dix résistants à présent pour prêt de deux cents soldats des Maisons du Lion. Armand et ses hommes étaient faibles, et William avait démontré devant l'Etat-major qu'en plus, ils étaient dessoudés et propices aux crises de nerfs incontrôlées. Armand se souvint qui l'avait appelé à venir défendre son droit, et qui avait formé la résistance pour lui, mais il devait aussi penser à qui avait fait alliance avec lui et avait envoyé des soldats pour l'assister dans la conquête du fief de sa famille.
Lors du sommet récent, le Duc et sa femme n'avaient pas eu totalement tort en envisageant de par ces faits que le Baron de Westowl pouvait à tout moment décider de changer de camp. Et William était facilement achetable, il aurait suffit à Tobias de lui proposer de récupérer la gestion de ses titres.
A présent, le Baron de Westowl s'en était retourné à sa seigneurie, et avait emmener avec lui plus de cinquante hommes de la résistance.

Il n'y a pas le temps pour les conflits politiques se disait-il, Armand ne voulait pas se laisser au doute et prit la décision d'attendre avant d'agir, de voir si le Baron reviendrait ou s'expliquerait autrement que par un courrier plus riche en mensonges qu'en encre.
Mais de toute évidence le Baron visait à prouver sa rancune sans limite au Duc, et risquait de produire l'irréparable. En plus de ça il venait de partir chez lui avec encore plus d'hommes qui constituaient autrefois ses miliciens, donc avait volontairement fait dégager des résistants du front, sans accord préalable.

« Peut-être est-il trop fidèle à lui même pour servir quiconque d'autre » songea Armand. Mais une fois encore il se rappela qu'il ne souhaite pas se laisser douter, alors pour le moment et jusqu'à preuve du contraire, William était juste un déserteur, pas encore un traitre.
Il haussa les épaules et s'en retourna dans sa tente.

_________________
Jérémy de la Maison Strabenolde, Marquis de Ferningham, Baron de Ballystone, Seigneur de Fort-la-Roche et Chevalier-Lion de la Maison Lionheart

« Forgé dans le froid, fièrement notre courroux s'abat. » - Devise de la Maison Strabenolde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un meneur ne se laisse pas tomber dans le doute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paques : recherche d'un avion tombé dans les alpes
» Le Pied de Cochon tombe dans les pommes!
» Mortal Kombat 2 Upgrade to Challenger
» Divers emploi du mot "Loup"
» Exercice 1er : rédaction avec thème donné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison du Coeur-de-Lion :: La Maison du Coeur-de-Lion :: Récits de la Campagne de Ferningham-
Sauter vers: