Maison du Coeur-de-Lion

Forum de la Maison du Coeur-de-Lion, guilde militaire et commerçante JdR sur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Correspondance avec le Conseil des nobles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiel
PDG de la Karabor Fancy Chicken
avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 23
Localisation : Les pieds sur le bureau d'Eldren.

MessageSujet: Correspondance avec le Conseil des nobles   Mar 22 Mar 2016 - 12:55

Aldorey Kelbourg a écrit:
Citation :
Au Lord Kiel d'Althain,
Au Lord Bartimée d'Eléos

Au nom du Conseil des Nobles de Hurlevent

Monsieur le Duc Kiel d'Althain et sa Dame, Monsieur le Vicomte Bartimée d'Eléos,

Je tiens tout d'abord à vous remercier une fois de plus pour votre présence hier. Vous m'avez redonné confiance et foi envers ce qui était le défunt Conseil de la Noblesse, par vos motivations propres, votre volonté et votre simple désir de me rencontrer, moi et ma femme. En vertu de ce regain de confiance, et en vertu surtout de votre présence et de vos efforts respectifs, je vous rédige ce nouveau projet voué à redorer le bien hélas terni blason de la noblesse hurleventoise.

Je vais vous rédiger ci-dessous les principaux axes qui selon moi formeront notre nouvelle association et ses démarches, trois points principaux sont à dénoter :

Du nouveau fonctionnement du Conseil :

Il serait là question d'abandonner notre formation d'assemblée. D'abandonner les questions de réunions, de rassemblement et de cour à proprement parler. Cette organisation était dysfonctionnelle, trop hiérarchisée, produisant un trou bien trop béant entre chacun de ses acteurs, et n'engendrant finalement que peu d'avancée compte-tenu de l'effort fourni préalablement à chaque réunion.

Davantage centré sur un format associatif -provisoirement-, nous nous plongerions dans des contacts par courriers interposés. Les demandeurs, de noblesse ou d'ailleurs, en viendraient à nous écrire quand besoin ce ferait, et nous traiterions la demande en conséquence.

Deux points déjà :


  • forcer le demandeur à écrire l'oblige à bien réfléchir à sa situation et sa demande, qui se veut plus exacte, plus précise et réfléxhie.
  • cela diminue drastiquement le nombre de demande illégitimes ou intraitables.


En outre, ce passage par courrier nous accorderait une plus grande liberté d'action. Nous n'aurions pas la nécessité de répondre en direct au demandeur, sous peine de nous fourvoyer, et nous n'aurions pas non plus à réorganiser une nouvelle réunion en attendant d'avoir pu rencontrer les divers intervenants nécessaires au traitement de ladite demande.

Car ce passage par courrier, justement, ferait qu'il nous laisserait le temps et la tranquillité de nous réunir au besoin, de rencontrer les personnes concernés, voire de nous mettre en relation avec les divers acteurs de la cité susceptibles de nous aider à la résolution de l'affaire.

Le traitement effectué, nous n'aurions plus qu'à renvoyer une réponse au demandeur.


  • Plus de temps et de champ d'action pour nous.
  • Multiplication des relations et des rencontres avec les autres organes administratifs de la cité.
  • Relations plus formelles entre les acteurs de la noblesse, regain de confiance et amélioration de l'image.


De sa nouvelle organisation :

Il n'y aurait guère de changement dans l'organisation du Conseil. Outre l'absence donc de différentes chambres, il y aurait cependant une imperméabilité relative de mise en place. Aucun recrutement sauf si le besoin le nécessite, aucun remerciement sauf si le besoin le nécessite. Les places s'en verraient largement diminuées, mais puisque nous n'incarnerions non plus une assemblée mais bien une association, nul grand besoin ne saurait apparaître en ressources humaines.

Le nouveau Conseil serait donc pourvu de ma propre personne en tant que Président. J'incarnerai donc cette association, et la dirigerai sous vos conseils, vos demandes et vos doléances. Ma Dame Amber d'Ellesmere tiendrait la Vice-Présidence, apte à prendre ses dispositions pour me remplacer au besoin. Lord Bartimée d'Eléos serait notre responsable en matière de finance, à la fois trésorier mais aussi, je le pense, représentant des artisans de la noblesse, et représentant en des termes de commerce et d'emploi. Lord Kiel d'Althain et sa Dame, s'ils le souhaitent, pourraient ne faire qu'un et nous représenter en matière de justice auprès des gens du Roi et du reste de la noblesse. Lady Ashley de Edenblow est je pense capable de nous accompagner dans cette aventure, présente et intelligente dans ses propos à l'heure du précédent Conseil. Je n'ai encore songé à une place particulière en ce qui la concerne, mais je saurai lui en toucher un mot.

Il n'y aura pas de système de vote, pas de question démocratique au sein de ce nouveau Conseil. De base, il n'y aurait pas à voter quoi que ce soit. Peut-être que le problème saurait survenir à un moment donné, dans ces cas là nous saurions nous adapter et opter pour un système de vote à main levée. Cependant que j'annonce cela, j'estime qu'il se doit d'être clair que je ne compte pas une fois encore jouer au placard, et que si décision se doit d'être tranchée entre différents intervenants, j'assumerai de tenir l'épée.

Tout le monde, toutefois, se verrait l'égal des autres. Tout le monde s'en sentant capable saurait répondre à un courrier ou rencontrer les intervenants nécessaires au traitement de la demande concernée. Cette équité n'ayant pour prix que celui du bon sens, chacun ayant ses attributions, chacun saura connaître et comprendre ses limites, aussi sera-t-il préférable que les juristes s'occupent des affaires juridiques et le trésorier des affaires financières.

Si des interrogations persistent, ou que par la proximité ou l'histoire, ou l'entente, quelqu'un veuille partager son travail à un autre ou le céder, alors la demande se fera par courrier ou suite à une rencontre.

Quoi qu'il en soit, il sera impératif dans les cas de demande complexe où se réunir, rencontrer, ou partager le travail se verra nécessaire, que de m'en tenir informé par courrier, de sorte à maintenir une archive claire de l'avancée du traitement de ladite demande.

De l'impact des changements :

Toutes ces modifications font qu'il sera nécessaire de réformer la charte du Conseil des Nobles en place. Celle-ci, avec votre approbation, sera entièrement revisitée conformément à nos nouveaux besoins et encadrera le plus précisément possible les gestes et les devoirs que nous nous imposerons à l'avenir.

Comme l'a ensuite signalé Monsieur le Vicomte, un courrier sera rédigé afin de proposer à tous les adhérents du Conseil des Nobles concernés un remboursement de leur cotisation, ci-après la présentation d'un premier courrier stipulant la clôture du Conseil des Nobles, expliquant les raisons de celle-ci et la suite des événements à prévoir.

***

J'espère avoir pu résumer le plus correctement et synthétiquement du monde notre rencontre précédente. S'il manque quelque chose, ou si quelque chose est à revoir, n'hésitez pas à prendre contact avec moi pour que nous en reparlions. Nous nous reverrons de toute façon d'ici peu afin de voir plus en détails tout cela, de le coucher sur papier et de signer nos positions.

Ainsi je vous salue et vous laisse en les mains de la Lumière qui vous guide,
,
Baron des Bois-aux-Bruines,
Président du Conseil des Nobles


Payez pour nos cendres

_________________
"L'Archange Corwin passera avant la tempête avec des éclairs sur la poitrine. Quand il lui sera demandé où il va, il dira : "Aux extrémités de la Terre." où il se rend sans savoir quel ennemi l'aidera contre quel autre ennemi, ni qui la Corne touchera".
Roger Zelazny, Cycle des Princes d'Ambre, V
Kiel Reginald Bransian d'Althain, Duc d'Aiglepic, Seigneur Coeur-de-Lion.


Fingal d'Althain, héritier d'Aiglepic, fils illégitime de Kiel.
Juran Aubeciel, Evêque de Castafol-Aiglepic.
Erisdar d'Amblerash, Chancelier d'Aiglepic.
Renver Winterlake, Archonte du Renver.
Alistair Wakefield, docteur, alchimiste, apprenti ingénieur, aventurier doux dingue, allié des Valenfleur et des d'Althain, indépendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiel
PDG de la Karabor Fancy Chicken
avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 23
Localisation : Les pieds sur le bureau d'Eldren.

MessageSujet: Re: Correspondance avec le Conseil des nobles   Mer 23 Mar 2016 - 0:06

Citation :
Au lord Aldorey Kelbourg-d'Ellesmere,
Au donjon royal, Hurlevent

De la Citadelle de l'Aigle, Aiglepic,
Le vingt-troisième jour du troisième mois de l’an trente-six,

Lord,

Ma joie de lire votre courrier n'est doublée que par mon humble fierté d'avoir été à vos côtés pour vous redonner courage pour entreprendre cette difficile et périlleuse tâche qu'est de renverser toutes les fondations du Conseil des Nobles de 35 pour laisser la place à celui de l'an 36, qui, je l'espère, durera plus longtemps que quelques mois, certes intenses et intéressants. Je suis d'accord dans l'ensemble à ce que vous énoncez et posez comme nouvelles bases et principes, mais émet quelques points de réserve, qui n'abattent en rien ma volonté de participer.

Dans l'ensemble, cette nouvelle organisation nous distancie nettement du reste des nobles, qui risque de ne pas vraiment se retrouver dans cette nouvelle mouture, si tant est qu'il existe aujourd'hui en ville d'autres nobles que nous. Cela nous placera dans une bulle fermée, plus fermée que feu le Conseil des nobles, et plus difficile d'accès que la Chancellerie car nos buts ne sont pas aussi clairs, hormis l'élévation vers de nouveaux sommets du nom de la noblesse de ce Royaume, que ceux de la Chancellerie. Ce qui nous amène au troisième point, l'utilité et l'effectivité-même d'un tel concile. Nous ne serons pas souvent consultés. Certes nous pourrons avoir les mains plus libres pour mener à bien nos projets, mais je crains que notre nouveau conseil tienne plus lieu d'aimable salon de thé, au mieux, ou comme repaire de comploteurs, au pire, que d'organisme dédié au Royaume, aux yeux des observateurs extérieurs. Il ne s'agit ici que de craintes, directes et sans fard car je suis ainsi fait, et je vous prie donc de bien vouloir les accepter et de les apaiser par votre verve caractéristique. Notez cela dit que je maintiens ce que j'ai dit sur la fréquence de consultation.

J'ai d'autres questions, comme qui impulsera les lettres envoyées, les demandes de rencontre et les travaux communs, mais je préfère les garder pour le moment où tout sera acté et refondé dans un meilleur acier que celui qui a fait défaut pour le précédent conseil. Vous avez l'entièreté de mon soutien et de ma confiance dans cette tâche ainsi que mon amitié que je vous renouvelle, galvanisée par votre choix de me faire dépositaire et représentant des affaires de justice.

Je vous prie d'agréer mes salutations et conserve intacte ma hâte de vous revoir et de procéder à cette refonte.


Puisse-t-Elle vous protéger et éclairer votre chemin,
Écrit devant la Lumière et la Destinée,

Lord Kiel d'Althain, duc d'Aiglepic, Seigneur Cœur-de-Lion,
Aigle-d'Or du 72ème Régiment de Hurlevent

Je rugis !
<sceau d'Aiglepic>
<sceau de la Maison Lionheart>

_________________
"L'Archange Corwin passera avant la tempête avec des éclairs sur la poitrine. Quand il lui sera demandé où il va, il dira : "Aux extrémités de la Terre." où il se rend sans savoir quel ennemi l'aidera contre quel autre ennemi, ni qui la Corne touchera".
Roger Zelazny, Cycle des Princes d'Ambre, V
Kiel Reginald Bransian d'Althain, Duc d'Aiglepic, Seigneur Coeur-de-Lion.


Fingal d'Althain, héritier d'Aiglepic, fils illégitime de Kiel.
Juran Aubeciel, Evêque de Castafol-Aiglepic.
Erisdar d'Amblerash, Chancelier d'Aiglepic.
Renver Winterlake, Archonte du Renver.
Alistair Wakefield, docteur, alchimiste, apprenti ingénieur, aventurier doux dingue, allié des Valenfleur et des d'Althain, indépendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiel
PDG de la Karabor Fancy Chicken
avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 23
Localisation : Les pieds sur le bureau d'Eldren.

MessageSujet: Re: Correspondance avec le Conseil des nobles   Sam 2 Avr 2016 - 11:58

Aldorey Kelbourg a écrit:
Citation :
Au Lord Kiel d'Althain,

Appartements de la Maison Ellesmere,
Donjon de Hurlevent,
Cité de Hurlevent

Lord,

Vos interrogations ne m'étonnent pas, je m'attendais d'ailleurs à les entendre, de vous, de Bartimée ou encore de ma femme. Vous êtes le premier pourtant à me les partager, et c'est très bien ainsi. Si ces questions ne ne me surprennent pas, c'est uniquement parce qu'en pensant cette nouvelle organisation elles sont venues s'immiscer dans ma réflexion. Pour autant, je n'ai pas encore pu trouver à une réponse claire et précise à chacune d'entre elles, mais cela ne va pas pour autant m'empêcher de vous orienter vers ma façon de penser, qui se veut elle, beaucoup plus éclaircie.

Je vais entamer comme vous l'avez fait par la distanciation avec nos semblables de la noblesse.

Il est tout à fait assumé que cette distance naisse de la nouvelle mouture du Conseil de la Noblesse, c'est un partie paris que je me suis engagé à respecter en repensant notre organisation. La proximité, les rassemblements, les assemblées, tout cela n'était auparavant que toxicité et malhonnêteté de la part de nos personnes comme de la part des autres. Les rassemblements étaient bien trop improductifs, alimentés par de simples spectateurs venus rigoler des dernières rumeurs sur untel ou untel, venus simplement critiquer leurs confrères sans participer outre mesure, ou encore uniquement là pour mettre sur la table leurs pensées extrêmes ou tout à fait personnelles, profitant ainsi de la présence du monde aristocratique dans sa quasi entièreté pour faire de la publicité éhontée sous couvert de problématique politique.

Bref.

La distance qu'impose et affirme cette nouvelle posture organisationnelle permet de démolir ces mauvais comportements en ne leur donnant aucune chance de se coincer dans les filets de notre fonctionnement. Cela nous place certes à un étage supérieur eu regard sur nos confrères, mais puisque nous réduisons drastiquement notre taux de présence et usant plutôt d'un système d'échange écrit, cette supériorité se voit atténuée par l'aspect fort modeste, fort humble, qu'est l'écriture et la conversation épistolaire : qui saurait dire que nous nous prenons pour des Princes, si tout ce que nous faisons est du courrier ? Si nous ne nous mettons pas en scène, assis sur de gros sièges et face au reste de cette maudite plèbe ? Personne, sinon les idiots et les fous.

En enlevant l'aspect orgueilleux, symbolique à outrance et cette violence sociologique, nous empêchons les acteurs les moins motivés par la noblesse mais les plus motivés par leur image de se fondre dans l'équation, ce qui ne faisait que l'alourdir, et nous la résoudre.

Vous parlez ensuite de nos objectifs, de nos nouvelles fonctions. Qu'allons-nous bien pouvoir faire en effet maintenant que les assemblées disparaissent ? A quoi allons-nous servir sinon pour répondre à des hypothétiques interrogations et suppliques qui n'apparaîtront peut-être pas ? -ce dont je vous parlerai après ce point-.

Ce point là est plus compliqué, car ce dont j'ai songé, je ne peux le confirmer sans avoir pu en converser avec la Chancellerie en place. Car ce point me semble trop ambitieux pour que je vienne ici m'en vanter auprès de vous comme si c'était gagné d'avance, et une solution plausible. Je ne veux pas refaire le coup du Tribunal de la Noblesse, qui au passage, est à considérer comme un échec (et en vue de sa conception et de l'évolution de la communauté aristocrate en Hurlevent, peu utile à l'heure actuelle).

Toutefois, contrairement au Conseil de la Noblesse, j'avais pour idée que nos prérogatives ne concernent non plus uniquement des membres de notre assemblée, de potentiels adhérents, mais bien l'ensemble de la population noble du Royaume de Hurlevent (qu'ils soient d'ici ou en migration depuis les Royaumes perdus). De ce fait, nos objectifs, nos décisions travaillées avec la participation et l'accord des institutions concernées, et autres propositions concerneraient l'ensemble de la population anoblie du Royaume de Hurlevent.

En quelques exemples que nous pourrions revoir voire retirer si ça ne plaît pas : nous pourrions nous occuper du référencement des terres et des titres des gens de la noblesse du Royaume. Sur ce point s'il est accepté, nous saurions fournir une documentation claire et précise -et à jour surtout- des détenteurs des terres du Royaume et des divers gens de noblesse qui foulent le sol de notre Roi à tous. Je ne suis pas des plus motivés à ce propos, mais c'est une idée. Dès lors, il nous serait plus simple de communiquer avec ces différents acteurs, que ce soit pour événements particuliers, des appels aux armes ou à l'effort de guerre, ou pour de plus modestes projets.

Nous pourrions reprendre feu le projet de Monsieur Al-Rakim à propos du duel judiciaire. Il a cessé depuis quelques temps son office à ce propos, ainsi lui accorder notre aide ne serait pas particulièrement nocif. En l'aidant à mettre son projet de duel judiciaire sur pied, nous pourrions ainsi avoir la main sur les duels officiels qui se dérouleraient sur les terres du Royaume. En des termes d'arbitrage ou de simple circulation de l'information : tant si une convocation est à publier -privée comme publique- tant si un résultat à diffuser sur les terres du Roi. Car avoir la main-mise sur les événements d'honneur et les faits d'armes serait un plus.

Nous pourrions comme précédemment véhiculer et converser à propos de projets de loi, tant d'un point de vue politique en publiant des discours pour motiver les gens à rejoindre nos positions, tant d'un point de vue beaucoup plus organisationnel et distribuant les propos de la Chancellerie aux gens de Noblesse, ou au contraire les propos de gens de Noblesse à la Chancellerie. Nous serions en quelque sorte le lien entre les deux coins de ce tableau, chargés d'impulser de nouvelles idées, mais aussi de relayer les opinions et faisant office d'intermédiaire et de correcteur, de sorte à éviter les erreurs, les provocations et autres stupidités qui pourraient nuire à un projet et lui soutirer de la crédibilité ou des chances de succès.

Pour finir cela dit, oui nous risquons de ne pas avoir énormément de demandes de la part des gens de noblesse. Car pour ce qui est du dernier exemple, il est celui dont je vous ai parlé récemment, à savoir répondre aux diverses suppliques de nos confrères, à leurs questions, à leurs demandes, à leur traitements. Mais la noblesse étant discrète, si ça se trouve aucune ou fort peu de demandes interviendront.

Mais soyons honnêtes, que l'on parle de l'ancien Conseil ou du nouveau, si noblesse reste discrète, noblesse reste discrète. Nous ne pourrons pas faire bouger les choses seuls, et l'intérêt de passer à un système plus discret, plus épistolaire, permet justement d'éviter la honte d'assemblées vides ou composées de trois personnes hormis nous.

Pour les envois de lettres mon cher Lord Kiel, cela dépendre du contenu. Si par exemple Lord Hawthorn -mon pauvre- vient vers nous pour nous interroger sur l'avancée de quelque projet de loi sur la sous-race worgen au sein de la société hurleventoise, vous aurez tout droit de répondre de votre propre initiative à ce courrier sans vous soucier de mon avis ou de celui des autres membres du conseil. Car l'aspect législatif, juridique, sera votre priorité. Car la demande du Lord Hawthorn se sera révélé simple et ne nécessitera guère plus de main d'œuvre qu'un peu de votre encre et de fausse politesse de votre part. Pour aller plus loin, vous auriez même la possibilité de rencontrer la Chancellerie ou simplement de la contacter si besoin ce fait, selon la pertinence et la difficulté des questions posées par Hawthorn. Là encore, nul besoin de demander à qui que ce soit l'autorisation.

Sur la base de cet exemple, il faudrait uniquement que l'entièreté des courriers échangés, du Lord Hawthorn en passant par les vôtres et ceux de la Chancellerie, soient visibles de tous. Qu'il soit bien clair que vous prenez la charge de la demande, et qu'il n'y ait pas doublon à ce propos, quitte à produire des copies des lettres concernées.

Pour les travaux en commun, nous en reparlerons en effet !

J'espère avoir pu répondre à une bonne part de vos interrogations, notamment les plus pertinentes et les plus importantes. Sachez, Kiel, que je suis moi-même des plus heureux quant à la confiance que vous m'accordez. Outre son caractère honorifique et professionnel, elle m'apporte une satisfaction et un contentement à la facette bien plus amicale qu'autre chose. Car vous êtes un très bon ami de moi et de ma femme. Vous me voyez des plus ravis par tout cela, et j'espère de même que nous nous reverrons prochainement.

Ainsi je vous salue et vous laisse en les mains de la Lumière qui vous guide,
,
Baron des Bois-aux-Bruines,
Président du Conseil des Nobles


Payez pour nos cendres

_________________
"L'Archange Corwin passera avant la tempête avec des éclairs sur la poitrine. Quand il lui sera demandé où il va, il dira : "Aux extrémités de la Terre." où il se rend sans savoir quel ennemi l'aidera contre quel autre ennemi, ni qui la Corne touchera".
Roger Zelazny, Cycle des Princes d'Ambre, V
Kiel Reginald Bransian d'Althain, Duc d'Aiglepic, Seigneur Coeur-de-Lion.


Fingal d'Althain, héritier d'Aiglepic, fils illégitime de Kiel.
Juran Aubeciel, Evêque de Castafol-Aiglepic.
Erisdar d'Amblerash, Chancelier d'Aiglepic.
Renver Winterlake, Archonte du Renver.
Alistair Wakefield, docteur, alchimiste, apprenti ingénieur, aventurier doux dingue, allié des Valenfleur et des d'Althain, indépendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance avec le Conseil des nobles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance avec le Conseil des nobles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Conseil des Nobles recrute !
» demande d'entretien avec le conseil
» Conseil pour mon armée Tau
» Une bonne armure pour la gs
» [Invitation] Réunion du Conseil des Nobles du 11/04/2014

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Maison du Coeur-de-Lion :: Ambassade :: Diplomatie-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: