Maison du Coeur-de-Lion

Forum de la Maison du Coeur-de-Lion, guilde militaire et commerçante JdR sur World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aurore Cap de Conneilles

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Cap de Conneilles

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Aurore Cap de Conneilles   Mar 30 Jan 2018 - 0:07

Présentation du Personnage


Nom : Cap de Conneilles
Prénom : Aurore
Age : 31 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Compétences : Maniement des arcanes, calligraphie, diplomatie, polyglottisme


Description physique et mentale


Une mage telle que l’on imagine lorsque la Capitale des mages est évoquée. Une femme dont le statut se reflète jusqu’au détail des coutures de ses tenues, bien plus élégantes que confortables. D’une taille dans les standards féminins, elle arbore cependant des formes généreuses qu’elle aime sublimer avec goût sans frôler le vulgaire, la chevelure fauve souvent laissée libre, qui étonnamment semble toujours bien mise. Son regard vert est perçant et accroît  l'aspect sévère à ce visage anguleux qui en a déstabilise plus d'un. Car Aurore, aussi apprêtée qu'elle soit, n'est pas une femme commode. Les mauvaises langues diront qu’elle porte en elle le train de vie typique des mages, intransigeants, hautains, déconnectés, qui se pavanent dans les tours vertigineuses de la cité pourpre, à s’empiffrer de nourriture invoquée, épluchant le dernier traité savant à la mode ou préparant une énième thèse en vue d’obtenir leur troisième doctorat en magie.  

Aurore est familière des milieux de l’érudition magique, des sphères intellectuelles de la magocratie et des hautes instances universitaires. Malgré sa relative froideur, c’est une mondaine, une intellectuelle, qui n’a probablement jamais perçu la société comme contraignante, bien au contraire, il lui a été inculqué qu’un mage ambitieux se doit de maîtriser les arcanes, les relations et surtout la politique. Elle sait de l’Art ce qu’il faut en savoir mais n’en a pas sous-estimé la pratique pour autant. Elle était même de ceux envoyés par le Kirin Tor sur le terrain et le front, remplissant des buts martiaux et de recherche.

Par déformation professionnelle ou simple trait de caractère, il peut lui être reproché d’être une femme binaire qui se montre radicale ou sceptique, qui confirme ou contredit, érige ou balaie. Travailleuse acharnée, mage surdouée, elle ne peut masquer cependant une tendance à l’introversion et au retrait qu’elle tente de combler par un paraître irréprochable. Il faut dire qu'elle fut poussée sur cette voie par une mère parfaite qui su transmettre, en plus de ses connaissances, quelques unes des névroses familiales.

Elle est polie, cultivée, d’une bonne présentation et fréquentable. Elle se considère comme fortement attachée aux convenances et à la morale qu’elle trouve malheureusement déclinante en cette triste époque. On la dit pieuse mais dans la limite de son pragmatisme scientifique.

Calme, austère et guindée, il faut un certain temps pour déceler la nature véritable que ce rigorisme enrobe et cache.


Origine, histoire et cursus


Dès les prémices de son existence, alors qu'elle grandissait dans le ventre de sa mère, la vie d’Aurore était déjà toute tracée. Elle deviendra mage comme sa mère et ses ancêtres avant elle, et ce depuis que les secrets des arcanes ont été enseignés aux humains.

Il est difficile voire impossible de remonter à la source de cette lignée ancienne de mage, vieille de plus de deux milles ans. Car tandis que les affinités naturelles avec l’arcane se développaient et se renforçaient dans la descendance, les mémoires des hommes qui la précédaient se sont gommés puis effacées, et les registres, pourtant consignés avec soin, furent perdus ou détruits lors des divers assauts sur la Capitale.  

Au fil des années, bien des origines se sont mélangées et assimilées dans la complexité de la filiation, édifiant, dans ce terreau favorable que sont les consciences, un mythe familial tenace qui sera transmis de génération en génération. Et même si certaines branches de la famille se sont éteintes ou égarées, faute aux divers conflits et à la faible natalité chez les mages [bien plus intéressés par l’avancement de leur recherche que par les couches], le sang a su perdurer dans le temps.

L’ajout le plus récent dans cette vaste fresque concerne ce nom aussi étrange que très long, car son entrée dans l’histoire de la famille ne date que de quelques centaines d’année tout au plus.  Cet illustre ancêtre Cap de Conneilles dont l’histoire est contée à chaque nouvelle génération et qui, petit à petit, se fait une place dans la légende. L'aïeul qui n’était pas de la noblesse, contrairement à ce que son nom pouvait supposer, mais un simple sorcier tirassien dont la vie était une véritable saga héroïque. Un homme aux mille vies, mystérieux, qui se faisait appeler comme sa région natale qu’il avait quittée, et plus particulièrement à cette ville nichée sur la fameuse saillie rocheuse malmenée par les courants marins, depuis disparue dans les fonds de la mer. Un homme qui, après moult aventures qui auront endormi plus d’un enfant, épousera l’ascendante en ligne directe d’Aurore.


Aurore  vit le jour peu après la fin de la Deuxième Guerre, dans une Dalaran qui pansait ses plaies suite au passage de Fielsang et de ses chevaliers de la mort. Sa mère, grande arcaniste de renom à l’âge incertain, vétéran de deux guerres déjà, dû retarder à cette époque son projet d’ascension comme Archimage. Arriviste, dure et exigeante, elle éleva sa fille née sans père dans l’obsession de voir la s’élever parmi l’élite de Dalaran.

Véritable petit singe savant, fille devenue prodige à force d’exercices et de rigueur, Aurore devint sans surprise l’élève modèle qui raflait souvent la tête de la promotion. Mais chaque médaille a son revers, et chaque réussite son sacrifice. L’enfance d’Aurore ne fut pas idéale, solitaire même, car consacrée à la surcharge de travail, dépourvue d’oisiveté, de jeu et de rêverie propre à cet âge. Sans parler de cette tendance à l'exclusion des premiers de la classe par les enfants eux-mêmes. Mais au moins, elle ne se questionnait pas sur son géniteur, et ce, au grand soulagement de la mère. Celle-ci qui estimait que sa fille avait assez de figures paternelles potentielles dans les rangs des professeurs et de ses fréquentations. Mais lorsque l’amorce du sujet se faisait sentir, la jeune Aurore se heurtait au silence glacial qui coupait toute poursuite des questions.

L’enfant laissa place à une adolescente toute aussi studieuse, quoique déjà marquée dans le développement de son caractère par une personnalité renfermée, auto-centrée. Elle avait pleinement conscience de planter, par son travail,  les graines d’un avenir réussi, prestigieux, et qu’elle finirait par en récolter les fruits, tôt ou tard. Ça ne l’empêcha pas de connaître quelques flirts et petites histoires avec des camarades, jamais rien de sérieux car sa vie se devait de tourner autour de ses études, la première de ses priorités.

La Troisième Guerre et la destruction de Dalaran fut un épisode douloureux, sombre, dont la mage ne parle peu, traumatisée comme bien des gens par ce drame qui toucha les terres au Nord du viaduc de Thandol. La famille fut endeuillée par la perte et la disparition d'ascendants et de collatéraux, Aurore et sa mère en devenant les dernières représentantes. Mais sitôt la reconstruction amorcée sous la protection du dôme magique, point de deuil ni de répit, car l'enseignement reprit aussi vite, dans cette ville dévastée.

Elle intégra sans surprises les meilleures sections, obtint ses diplômes haut la main avec mention et surtout, fut mise en apprentissage auprès des meilleurs Archimages. Sa mère, devenue Archimage, fit des pieds et des mains pour la prendre dans sa cellule pour la former elle-même sur le terrain,  avec une sévérité presque inhumaine. Qui cherche la perfection obtient l'excellence.

Ce n’est qu’à l’âge adulte qu’Aurore pu enfin profiter et surtout amortir ses années de labeur, devenue une mage brillante du Kirin Tor chevronnée et reconnue. Femme distinguée, maniant plusieurs langues, intellectuelle respectée, elle arpentait aux côtés de sa mère fronts et salons. Ce duo mère-fille qui s'illustrait dans des missions dangereuses et périlleuses, dont les preuves n'étaient plus à faire, et qui, du point de vue de l'extérieur, cristallisaient bien des jalousies, haine ou admiration. Cependant, au sein de ce couple, tout ne semblait pas si facile en réalité, surtout du point de vue des deux personnalités qui la composaient : la froide Aurore qui s'était construite dans l'ombre de sa pétillante d'Archimage de mère. Une relation fusionnelle qui avait ses propres contradictions, portée par une respectueuse affection qui peinait face à l'ambition dévorante de la mère.

Elles furent de toutes les guerres, affrontant le Vol Bleu et ses alliés sur les terres gelées du Norfendre qui deviendront leur quotidien, la guerre s'étendant sur les territoires du Fléau. C'est durant la campagne lancée contre le Roi-Liche qu'Aurore fit la connaissance d'un soldat de l'Alliance et qu'une liaison commença dans ce contexte tragique des offensives. Il était question de mariage à la fin du conflit, mais ce projet fut tué dans l’œuf par la trahison de Putrescin au Portail du Courroux. Aurore ne s'en remis jamais et sa foi en la neutralité du Kirin Tor en fut ébranlée. A la chute du Fléau, elle passa les années suivantes à se consacrer à des recherches sur la magie et se tint loin des affrontements qui eurent lieu sur Azeroth contre Aile-de-Mort et sur le nouveau continent découvert, la Pandarie (l'épisode de la Purge de Dalaran reste encore tabou aujourd'hui). Une période de vide qui se termina avec l'arrivée de la menaçante Horde de fer et d'un départ pour le monde alternatif, mené par Khadgar. Une manière de se rapprocher de ce qu'avaient pu vivre sa tante et son époux, partis des décennies avant, fonder Kirin'Var. Le retour à la citée des mages fut essentiellement consacré aux mondanités, embrigadée de force par sa Mère qui cherchait à briquer la place laissée vide par la fuite d'Aethas Saccage-Soleil au sein du Conseil des Six.

Mais la venue d'une nouvelle guerre freina une fois de plus les ambitions de sa mère. La Légion, venue régler ses comptes avec Azeroth, menaçait une fois de plus Dalaran d'anéantissement. Pensant pouvoir briller et s'illustrer par de nouveaux faits d'arme, sa mère s'engagea parmi les héros qu'Azeroth comptait pour fermer la tombe de Sargeras. Mais elle n'en revint jamais suite à la trahison de Sylvanas et de son armée. Un véritable cataclysme vint balayer la vie d'Aurore, à présent seule et dévastée. Une colère sourde, longtemps étouffée et repoussée, explosa en elle et se transforma en véritable révolte contre ceux qu'elle désigna comme coupables. Maudits réprouvés, engeance bâtarde du Fléau, ils lui auront tout pris et elle s'en vengera, qu'importe la neutralité ! Mais l'effort de guerre ne lui laissa guère le temps au deuil et aux pleurs, car Suramar était menacée et Aurore y fut envoyée. Il se murmure qu'elle fut responsable de quelques rixes avec des reprouvés envoyés sur place chez les sacrenuits, profitant du contexte de guérilla menée par les Souffrenuits pour régler ses comptes avec certains de ces tas d'os. Il paraîtrait même qu'elle ait été à l'origine de quelques décès déguisés comme accidentels survenus dans les ruelles les plus sombres et étroites de Dalaran. Les enquêtes sont toujours en cours.

Après plus d'une année de campagne et Suramar purgée de toute présence démoniaque ainsi de son despote, Aurore tentera de reprendre sa vie au sein de la magocratie, et surtout, son travail de deuil. Passage obligé mais ô combien difficile, Aurore débutera cette épreuve par le tri dans les affaires laissées par sa mère. Et c'est au détour d'une boite éventrée, suite à une chute malencontreuse, qu'elle mettra la main sur le secret le mieux gardé de son existence.

Lettre de candidature rp adressée aux officiers ou au Seigneur de la Maison


Citation :

A l'attention de Monsieur le Baron Hans Vandors,

Je suis Aurore de Conneilles, mage au sein du Kirin Tor et membre de la Cellule qui était dirigée par l'Archimage Lousion Cap de Conneilles. Après y avoir longuement réfléchi, je me résous enfin à prendre la plume afin d'initier les contours d'un échange visant d'éventuels intérêts communs.

Je ne vous ferai pas l'affront de m'étendre sur les nombreuses qualités et bienfaits de la Maison que vous représentez car je ne la connais que très peu. J'ai découvert de manière très fortuite et surtout récente son existence, après des investigations étendues sur plusieurs mois. J'enquête en effet sur un Chevalier qui serait originaire de Gilnéas et dont, après des recherches laborieuses et inspection des registres sauvés de l'Exil, il semblerait que votre famille possède quelques similarités avec celui-ci.

Je sollicite de votre bienveillance et espère que vous m'accorderez un entretien afin que je puisse vous exposer plus en détail le but de ma démarche qui relève d'un intérêt personnel.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer, Monsieur le Baron, mes hommages les plus respectueux.

A. Cap de Conneilles
Ad oculos


HRP


Détails que vous jugez bon de préciser : J'espère que vous n'avez pas fait une indigestion de pavé.
Rémi, c'est quand que tu passes à Paris ?

Âge : Vénérable en âge chien

Pourquoi nous ? Parce que je ne suis plus liée par une clause de non-concurrence et que je ne risque plus le procès. Et aussi parce que je rêve de pouvoir refaire des déclarations enflammées à Felixia sous le coup d'un envoûtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khartwold
Prof de SVT


Messages : 4
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Aurore Cap de Conneilles   Mar 30 Jan 2018 - 23:17

Khartwold a écrit:
Cher Madame/Monsieur

Le Baron a bien pris en considération votre demande, c'est avec plaisir qu'il vous recevra au sein de son château. Vous êtes convié à venir quand vous le désirez, l'intendance du Baron étant ouverte en jour ouvré de 10h à 12h, pour nous faire part de vos doléances.

Cordialement,

Khartwold de Mérastil,
Conseiller de la Maison Vandors

HRP : Il faudra trouver une date pour faire la scène Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Cap de Conneilles

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Aurore Cap de Conneilles   Mer 31 Jan 2018 - 16:05

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khartwold
Prof de SVT


Messages : 4
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Lettre à Aurore   Mer 21 Fév 2018 - 18:31

Khartwold a écrit:
À l’attention de Aurore Cap de Conneilles

Cette lettre a pour but de faire l’état d’avancement de notre enquête concernant l’hypothèse comme quoi votre père serait Vladimir Vandors, l’oncle de l’actuel Baron Hans Vandors.
Nous avons en effet trouvé des preuves intéressantes, notamment des écrits montrant que Vladimir recevait des pouvoirs le rendant plus fort durant les batailles de la part de membre du Kirin Tor. La famille Vandors n’est certainement pas connu pour être proche de la cité magique. Le fait que votre mère soit belle et bien l’ancienne concubine de Vladimir expliquerait pourquoi il a reçu ces pouvoirs, mais c’est une explication possible parmi tant d’autres.
Nous avons également trouvé dans ses affaires personnelles un mouchoir brodé d’une qualité plus que supérieur. Aucun simple artisan ne serait capable de faire un travail d’une tel précision. Des écrits laisse supposé qu’il s’agissait d’un cadeau de la part de votre mère.
J’aimerai en avoir le cœur net. Je suis convaincu que ce mouchoir est la clef de tout ceci, cependant à l’heure actuelle, les différentes preuves que nous avons ne sont pas des preuves irréfutables. C’est là que votre savoir sur les arcanes pourrait nous être utile.
Je m’excuse par avance si ce qui va suivre n’a aucun sens pour une spécialiste comme vous, ce n’est pas en effet mon domaine, mais je sais que la Magie est capable de chose incroyable, c’est pour cela que j’ai eut cette idée : existe-t-il un quelconque sortilège capable « d’entrevoir » le passé d’un objet ? J’aimerai juste savoir si ce mouchoir a bien appartenu à votre mère. Pour l’heure, c’est la seule piste que je trouve exploitable. En tout cas je souhaiterai avoir votre avis sur la faisabilité de mes intentions.

En vous souhaitant une très bonne journée,

Cordialement,

Khartwold de Mérastil, Conseiller de la Baronnie Vandors.

P.S : Je vous prie de m’excuser du retard de l’envoie de ma lettre, les affaires vont de bon train au château et j’essaye comme je peux d’expliquer au Baron que je n’ai que 2 bras et 2 jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Cap de Conneilles

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Aurore Cap de Conneilles   Ven 23 Fév 2018 - 21:25

Citation :


Au Conseiller Khartwold de Mérastil,

Je vous adresse en premier lieu mes remerciements de m'avoir présenté l'avancement des recherches que vous menez parallèlement aux miennes. Je me félicite d'apprendre qu'elles ont pu mener à l'obtention d'éléments supplémentaires qui pourraient tendre voire confirmer la thèse de la paternité du Sire Vladimir Vandors.

Je suis cependant circonspecte en ce qui concerne la mention de pouvoirs conférés à celui qui pourrait être mon père. Bien que je comprenne la nécessité de résumer brièvement les fruits de votre enquête, il est difficile d'identifier sur le plan technique ce que votre plume présente comme des pouvoirs. S'agit-il d'enchantement, d'artéfact ou de capacité acquise ?

Quant à l'emploi des arcanes, celles-ci peuvent tout à fait se révéler utile dans le cas qui nous amène aujourd'hui à entretenir une correspondance. Car vous pensez bien lorsque vous évoquez l'éventualité d'une intervention magique pour percer les secrets qui persistent. Votre intuition est cependant loin d'imaginer toutes les possibilités, presque infinies, de la Divination. Si tous les profanes pouvaient être aussi perspicaces que vous, les discussions seraient bien plus intéressantes, mais je m'égare. Tout mage laisse derrière lui des émanations magiques, de résidus arcaniques, qu'il est possible de relever et d'en identifier des empreintes magiques propres à chacun, à la manière des signatures. Si le mouchoir brodé appartient réellement à ma mère, il sera alors possible de retrouver dans la fibre textile le sillage laissé par elle. Ayant travaillé de nombreuses décennies avec ma mère et possédant encore des objets lui ayant appartenus, je connais parfaitement les vibrations particulières qu'elle laisse, volontairement ou non.

Je ne suis hélas pas adepte des bassins de clairvoyance pour pousser une étude précise et pointue sur le mouchoir, mais j'ai cependant une idée très nette du mage le plus adapté à la situation. Je m'empresse de le contacter et de le convaincre d'intervenir pour dissiper les derniers mystères. Vous serez informé lorsque j'aurai une réponse de sa part.

Je fonde grande espérance dans l'apport de plus amples précisions lors de notre prochaine rencontre et pouvoir ainsi étudier les diverses choses en votre possession en compagnie de mon confrère.

Dans l'attente, je vous prie de recevoir mes plus respectueuses salutations, Sire de Mérastil. Pourriez-vous transmettre également mes amitiés au Baron et à sa femme ?

A. Cap de Conneilles
Ad oculos
P.S : Rappelez-moi de vous présenter et de vous vanter les bénéfices de mon serviteur arcanique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aurore Cap de Conneilles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aurore Cap de Conneilles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Lettre à Aurore von Valendras
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» les sublimes dentelles de Léonie sur Aurore,essential wigged out three,,chez Mellody
» Fragments retrouvés VIII : L'Aurore Pourpre
» [Fini][titilititi][Eldar][10 Aigles-Chasseurs du Temple de l'Exécution de l'Aurore - 185 pts]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison du Coeur-de-Lion :: Recrutement :: Candidatures Refusées-
Sauter vers: