Maison du Coeur-de-Lion

Forum de la Maison du Coeur-de-Lion, guilde militaire et commerçante JdR sur World of Warcraft - Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Alterac - Aiglepic] : Province du Haut-Rivage

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiel
PDG de la Karabor Fancy Chicken
Kiel

Messages : 1077
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 24
Localisation : Les pieds sur le bureau d'Eldren.

MessageSujet: [Alterac - Aiglepic] : Province du Haut-Rivage   Ven 4 Jan 2019 - 23:48






La Province de Haut-Rivage est la plus petite des provinces d’Aiglepic, déroulant tout ou presque toute sa superficie le long de la Vive, large rivière torrentueuse prenant naissance dans les montagnes de la bordure septentrionale du duché, au contact de la baronnie de Straszunholm et se perdant dans les marais des Basses-Terres. Historiquement la plus riche des six anciennes provinces, le Haut-Rivage s’est toujours trouvé lié entre les mains des Strelger, stable dynastie en dépit des apparences. En effet, ce sont d’habiles commerçants et artisans, ayant rapidement tiré leur épingle du jeu en domestiquant la puissance brute de la Vive. L’énergie rudimentaire extraite permet d’alimenter les industries ayant fleuri le long du torrent avec l’accession au trône de Kiel, entre poissonneries et orpailleurs, ces derniers s’étant convertis dans l’orfèvrerie avec le polissage des gemmes extraites des deux chaînes cordillères faisant naturellement frontière avec l’Aldunholm d’une part et l’Arzen d’autre part.

La région vit essentiellement de ses ressources piscicoles, de ses pierres précieuses et de son artisanat développé. L’une des curiosités démographiques de la province est de vivre de façon sédentaire toute l’année, sans déplacement de population, Haut-Rivage ayant été la moins touchée des régions d’Aiglepic lors de la chute d’Alterac. De ce fait, elle récolte le plus souvent le mépris et la méfiance des autres clans, tant pour ses richesses qu’elle a jalousement gardé sans partage pendant les trente années sans pouvoir central que pour ses hésitations entre Syndicat et liberté. Néanmoins, on garde d’eux une image de ducs libéraux, cherchant par tous les moyens honorables d’enrichir le duché et de faire rayonner son artisanat dans ses cités en dur, administrées par des familles vassales des Strelger, comme les à Navarrel ou les Nightingal à Marche-de-Brumenuit.

Les claniques de Haut-Rivage sont plus ouverts que les autres à la venue et l’intégration de citadins et d’étrangers sur leurs terres, plus encore que ceux de Dun Vor, en atteste la fondation récente de la Marche-de-Brumenuit, dans une vallée méridionale bien abritée et bien placée, à seulement quelques heures de cheval de la Ville-Basse. Cette jeune population d’artisans dynamiques est en plein essor économique et on assiste à un lent déplacement des activités ancestrales, installées au chef-lieu du Haut-Rivage, Perlerive. Cette dernière conserve encore sa place d’importance, de part la présence presque permanente de son Archonte et par celle des petits sanctuaires bâtis pour les Ancêtres et, récemment, les Dieux. Y sont priés en majorité le dieu suprême, Aavard, mais également le bélier Tarahim, le sanglier Lahir et le lynx Kalhed, aux côtés de la Destinée et des ancêtres illustres de la famille régnante. On compte également un Sanctuaire de la Destinée, sur les berges du nord de la province, en partie lacustre, dédié à Vaeric Strelger IV. Cependant, le centre cultuel le plus important de la région se situe sur la rive droite, au fond d’un ravin perpendiculaire à la Vive : il s’agit de l’Elévation du Gisant, le sanctuaire fermé dédié au premier dieu mort en Aiglepic, le loup Antâran et lieu de résidence des Chevaliers de l’Ordre du Sacrifice.

Très récemment, quatre ouvrages basés sur d'anciens sites fortifiés ont vu le jour grâce à la politique judiciaire et sociale de la Maison : les quatre tours défensives de la Gardienne, l'Attentive, la Vigilante et la Sereine coiffent certains pics et passes des montagnes bordant à l'ouest et au nord la Province de Haut-Rivage. Construites grâce aux mains des condamnés aux travaux forcés, ces tours sont perpétuellement gardées par de petites garnisons, surmontés d'un feu éternellement brûlant. Elles ont pour but, depuis peu, de garder les frontières et de surveiller les mouvements éventuels provenant des étendues méridionales de Straszunholm, notamment des tombeaux maudits de Mandenuit. Egalement, les tours se doivent de surveiller plus loin encore, guettant d'éventuels signes d'avancée de la Horde plus loin.


L'Archonte Havran Strelger, Ministre des Affaires économiques du duché

Le plus ancien des Archontes encore en vie et au service du duché, Havran Strelger est un homme ayant dépassé les soixante-dix ans, cheveux blancs bouclés, nez aquilin et visage ridé, au regard prudent et malin. Il survécut à la chute d’Aiglepic, sauvé par l’intervention et le sacrifice des Archontes Kerss, Vorran-Hunter et Brûlesang, ayant donné leur vie pour couvrir la fuite des autres chefs, dont le duc Winterlake. Par la suite, le clan se retira sur ses terres, se barricadant dans ses montagnes et dans les quelques villages qu’il parvenait encore à tenir, Perlerive et Navarrel et tergiversa longtemps entre Syndicat et rébellion. Le clan se ferma aux autres et ne voulut plus avoir de contacts, accusant le clan des Dagues d’avoir vendu le duché aux envahisseurs. D’aucuns affirment en vérité qu’il s’agirait de parents d’Havran, inquiets pour la survie du clan. Cette ombre continue néanmoins de flotter sur l’héritage du vieil homme, qui fut l’un des rares épargnés lors du Jour de l’Aigle, où Kiel se révéla aux Clans et exigea leur allégeance immédiate. Strelger, craignant pour sa vie, fit immédiatement acte d’obéissance au nouveau duc, ce qui lui permit d’obtenir une place enviée de Ministre des affaires économiques.

La loyauté des Strelger a longtemps été source de questions, qui furent balayées lors de l’invasion et du Siège d’Aiglepic par la Légion Ardente, où Havran démontra de ses qualités d’administrateur en réussissant à coordonner la récupération et la distribution des ressources et rations pour renverser le siège, sans compter ses heures. Ce faisant, il a gagné le respect des autres Archontes, et plus encore, celui du duc. De nos jours, l’Archonte espère avoir marqué l’histoire de son clan et s’efforce de poursuivre dans cette voie d’éclat au service de l’ombrageux gilnéen.

_________________
"L'Archange Corwin passera avant la tempête avec des éclairs sur la poitrine. Quand il lui sera demandé où il va, il dira : "Aux extrémités de la Terre." où il se rend sans savoir quel ennemi l'aidera contre quel autre ennemi, ni qui la Corne touchera".
Roger Zelazny, Cycle des Princes d'Ambre, V
Kiel Reginald Bransian d'Althain, Duc d'Aiglepic, Seigneur Coeur-de-Lion.


Fingal d'Althain, héritier d'Aiglepic, fils illégitime de Kiel.
Erisdar d'Amblerash, Chancelier d'Aiglepic.
Bathior Myswelt, Chevalier d'Aiglepic.
Alistair Wakefield, docteur, alchimiste, apprenti ingénieur, aventurier doux dingue, allié des Valenfleur et au service des d'Althain.

Talvish, Arnhyld, Lorn'mia, Aylward et autres destinées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Alterac - Aiglepic] : Province du Haut-Rivage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut on utiliser la sortie haut parleurs vers une entrée micro/auxiliaire (aux in)?
» Mon armée Haut Elfe
» [whb] 2500 [ar] Haut elfes VS empire
» Recherche Haut elfes ile de sang
» Cartes avec la jungle vue de haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison du Coeur-de-Lion :: La Maison du Coeur-de-Lion :: Possessions-
Sauter vers: