Maison du Coeur-de-Lion

Forum de la Maison du Coeur-de-Lion, guilde militaire et commerçante JdR sur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rapport classé [TOP SECRET]...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rapport classé [TOP SECRET]...   Jeu 19 Juil 2012 - 12:37

Monseigneur, suite à votre demande, voila ce que j'ai pu trouver sur ces "Crokellor" en faisant des recherches en Lordaeron à leur sujet :
Citation :

Je m'appelle Erwan Crokellor. Passionné d'histoire, j'ai entrepris il y a peu de reconstituer celle de ma famille afin que nos descendants n'oublient jamais qui ils sont. Durant tout ce récit, je m'efforcerais d'être le plus objectif possible et de ne prendre aucun parti ce qui, vous comprendrez pourquoi en lisant, n'est pas facile. Malheureusement pour moi, les origines des Crokellor se sont perdues au cours du temps. A mon avis, mes ancêtres étaient de simples voleurs, qui à force d'exploits, s'étaient fait repérer par un cartel et en avaient gravit les échelons de manière plus ou moins légale.

Ce que l'on sait en revanche, c'est que Yoren devint finalement le chef d'un cartel important qu'il rebaptisa Crokellor en raison de sa soif insatiable d'argent. Durant de nombreuses générations, le cartel s'agrandit pour devenir l'une des plus grandes organisations de Lordaeron. Vols, arnaques, assassinats, trafics... les crokellors étaient présents sur tous les plans les plus malsains et malfamés, à tel point qu'ils attirèrent fatalement l'attention des hautes autorités du royaume qui commencèrent à mener une vindicte pour détruire le cartel. Yurick Crokellor, mon grand père et le chef de la famille à cette époque décida alors de s'anoblir pour pouvoir se protéger plus facilement en se créant une couverture et se faire des alliés hauts placés. Mais sa décision ne provoqua pas l'unanimité et Daren son cadet, qui lui avait toujours reproché sa gestion "laxiste" de la famille créa une branche séparatiste et conservatrice sans nom qui devait se contenter de vivre dans l'ombre comme tout bon cartel malfamé qui se respecte.

Daren décida en effet de retourner aux valeurs originelles de sa famille, loin des ambitions démesurées de son frère, et disparut totalement, ne donnant plus de signe de vie. Son frère en profita pour mettre tous les crimes commis par sa famille sur le dos de la branche dissidente, s'assurant une imunité totale tandis que son cadet devait essuyer seul les foudres du pays entier. Celui-ci en conçut une immense rancune et jura que plus jamais la branche de l'ombre ne s'entendrait avec la branche principale. Ainsi le cartel Crokellor se scinda en deux, avec d'un coté le Comte Yurick Crokellor de Scamshire, qui arnaqua au moins la moitié des nobles de Lordaeron, et de l'autre côté Daren Crokellor, qui s'occupait des plus basses besognes désormais telles que les assassinats ou les vols, afin de revenir aux origines de la famille.

Mais Daren était de moins en moins satisfait de sa condition puisqu'obligé de mendier et de se cacher pour survivre, alors que son frère se prélassait dans le luxe. Il se mit à le haïr tellement férocement qu'un jour il décida de le tuer de ses propres mains. Et le piège se referma sur lui. En effet, afin de se dédouaner totalement des suspicions des nobles, Yurick avait décidé de leur prouver que la branche de l'ombre lui était totalement hostile et qu'il n'était en rien responsable du mal causé par la branche dissidente. Et, après un coup d'éclat dont il fit porter le chapeau à Daren -dont il connaissait les moindres gestes- il guida implicitement les soldats jusqu'à lui. Son frère ce jour comprit qu'il n'avait jamais été dans réellement caché dans l'ombre puisque totalement manipulé par son aîné, et il perdit sa femme lors de l'attaque des soldats.

Il réussit à s'en sortir de justesse et, ivre de vengeance alla retrouver son frère qui ne fit rien pour se défendre. En revanche, ayant calculé la réaction de son petit frère, il avait appelée une troupe de soldats et ceux ci en débarquant virent Daren en train d'égorger Yurick. Ainsi, la branche principale fut lavée de tout soupçon à jamais et Daren pendu quelques jours plus tard. Les enfants de Daren, désormais orphelins s'enfuirent dans le Sud où ils se firent discrets, redevenant des malfrats ordinaires et ressassant leur haine envers les descendants de Yurick. Ils choisirent d'ailleurs d'abandonner leur nom de famille et s'appelèrent désormais "Sangdor", en honneur à leur père. Une génération s'écoula en se remettant lentement des blessures du passé.

Les Crokellors étaient désormais des nobles richissimes et vivaient d'arnaques à haute échelle, de trafics et parfois de crimes grassement payés même s'ils répugnaient désormais à accomplir ces basses tâches. De part le mariage, ils gagnèrent également des terres en Arathi et étendirent ainsi leur influence hors de Lordaeron. La famille n'avait jamais été aussi prospère et riche. C'est dans cet âge d'or que je naquis. Dès mon enfance, je ne manifestais aucun goût particulier pour l'or à tout prix et la corruption, passant plutôt des journées entières le nez collé dans des livres. Mon père, désespéré, m'envoya alors en formation dans un cartel allié afin de m'apprendre l'art de la manipulation et de la mort. Il n'avait pas prévu deux choses : même si j'étais un élève doué qui obéissait parfaitement à tout ce qu'on lui demandait, je n'avais toujours pas l'âme d'un escroc sans pitié... et surtout, j'allais rencontrer Cecilia.

Elle était la fille du chef du cartel allié, les Longuelames. Nous étions le contraire l'un de l'autre: moi chataîn, discret, pacifiste convaincu et légèrement naïf, le nez plongé dans des livres poussiéreux et elle, blonde, vive, heureuse avec une lame dans une main et une bourse d'or dans l'autre, et surtout, surtout... quelle manipulatrice ! Nous tombâmes rapidement amoureux l'un de l'autre et nous nous mariâmes en cachette à nos 20 ans. Lorsque mon père l'apprit, il entra dans une rage folle, mais qui s'apaisa finalement lors de la fusion des deux cartels sous son autorité quelques mois plus tard lorsque le père de Cecilia mourut dans des circonstances étranges. Je lui donnais un autre motif de satisfaction en devenant historien à la cour du roi. Il attendait désormais avec impatience l'enfant que portait Cecilia, s'imagineant en faire l'héritier de la famille à son modèle.

Quelle ne fut pas sa déception lorsque Lanvia naquit. Le choc et la maladie le tuèrent avant que notre enfant put fêter son premier mois. La petite était le portrait craché de sa mère, même yeux gris, même façon de manipuler les gens, même passion pour l'or et la violence. En revanche ses cheveux étaient d'un roux vif, roux dont elle avait hérité d'un de ses grands parents maternels. De moi, elle avait cette passion pour la nature qui la poussait à ramener toutes sortes de bêtes à la maison. En effet, à la mort de mon père nous avions quitté la cour pour nous ré-installer dans notre domaine, lassés de toutes les intrigues qui s'y déroulaient. En revenant, nous avions découvert que notre comté se trouvait aux mains d'un groupe de bandits très bien organisés et notre régent, le vieux majordome, Albert, peinait à garder notre village en sécurité.

Nous découvrîmes qu'il devait payer chaque année une redevance très lourde qu'il puisait dans son argent et dans le coffre de la famille afin de sauver notre comté d'une destruction certaine. Lorsque nous lui demandâmes pourquoi il ne nous avait pas prévenu, il nous montra les tombes sur lesquelles étaient inscrites les noms des pauvres messagers. Grâce à mon statut à la cour des Menethil, nous réussimes à obtenir l'aide de l'armée, et bien vite les bandits furent chassés et je tuais leur chef grâce à l'entraînement des Longuelames. Mais le sang sur mes mains et ce brusque retour me rendirent plus matûre et bientôt je repris le flambeau familial, me contentant d'escroqueries diverses afin de renflouer les caisses. Je ne vous ai pas parlé du coffre de la famille. c'est sans doute notre plus grand secret. Tout l'argent gagné depuis la création de la famille Crokellor économisé dans un endroit secret dont seul le chef de la famille et son régent, en l'occurrence Albert, connaissent l'existence.

Grâce à la fortune de Cecilia , le coffre se re-remplit vite et il atteignait désormais les 20 000 pièces d'or la dernière fois que j'ai regardé. 20 000 pièces économisées depuis au moins 8 générations. Or la règle était de ne jamais y toucher jusqu'à un cas de nécessité absolue. Ainsi, l'argent dans le coffre ne diminuait jamais et chaque génération augmentait. Cette règle de solidarité, étrange pour cette famille avait toujours été appliquée à la lettre. J'ajouterais également que toutes mes tentatives pour reprendre contact avec les Sangdor ont étés vouées à l'échec, mes émissaires étant revenus en petits morceaux. C'est sur cela que je clos l'histoire de notre famille. Libre à quiconque d'écrire la suite.

Un court paragraphe est rajoutée d'une main tremblante par la suite :

Monsieur Erwan et Madame Cecilia sont morts, tués par le Fléau. En revanche aucune trace de la petite Lanivia. Je prie pour qu'elle soit toujours en vie. Le village est détruit. Comme si cela ne suffisait pas, les même bandits que Monsieur avait chassé sont revenus, et les derniers survivants sont retombés sous leur coupe. Je me suis enfui avec le coffre et les livres de Monsieur, le tout est désormais dans un lieu sûr. Je veillerais dessus jusqu'à ma mort ou au retour de Mademoiselle Lanivia. J'implore la Lumière de nous la rendre saine et sauve et je guetterais désormais chaque jour son passage.

C'est un vieux majordome qui m'a confié ces pages, le même Albert je suppose que celui qui est cité dans le texte. On peut supposer également que c'est lui qui a rajouté le dernier paragraphe qui ne présente pas la même écriture que le reste.

Se basant sur ce qu'a dit le chef des bandits dont vous avez secourus votre épouse, et sur ce que raconte cette histoire, et sur le fait que votre épouse a oublié son nom de famille après avoir fui le fléau lorsqu'elle était très jeune... tout semble s'accorder à dire que votre femme sans nom est en fait Lanivia Crokellor, dernière héritière du Scamshire... et des 20 000 pièces d'or qui y sont cachées.

Reste à confronter Lady Lionheart et le vieux majordome -pour peu qu'il soit toujours en vie la prochaine fois que je ou vous vous rendrez à Scamshire- pour être sur qu'il ne s'agit pas de simples suppositions.

Je reste votre serviteur dévoué.

Maître Jorian Calween,
Chef du L.I.O.N.


...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport classé [TOP SECRET]...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Déclassé] [motion secret] L'armée & la milice comtale
» Liste des archives secret-défense déclassées
» Rapport entrainement
» rapport de bataille Tau vs Nurgle
» Rapport de bataille HE vs O&G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison du Coeur-de-Lion :: La Maison du Coeur-de-Lion :: Récit du Fort-du-Lion-
Sauter vers: